lundi 10 novembre 2014

Lutte antiterroriste et sécurité aux frontières : vers une interconnexion du "Système d’information Schengen" aux bases de données d’Interpol


Dans un contexte de lutte contre le terrorisme et d’endiguement du flux de jeunes européens partant faire le Jihad, les 28 ministres de l’Intérieur ont adopté des conclusions dans lesquelles ils estiment que l'utilisation de la base de données « faux documents » d’Interpol par les services aux frontières n’est pas suffisante. Ils plaident pour une utilisation plus systématique de cette base, quitte à réviser le Code frontières Schengen. LIRE LA SUITE...