Pages

jeudi 22 février 2024

Bilan en matière de gestion des frontières extérieures : Frontex obtient la moyenne

 


C’est en ces termes qu’il est possible de résumer en substance le rapport d’évaluation de l’agence. Son action est y jugée bénéfique. Les Etats membres sont satisfaits de son intervention opérationnelle et l’implication des nouveaux garde-frontières est jugée utile. Pour autant, ce rapport pointe plusieurs faiblesses et il souligne un défi à relever à l’avenir, à savoir la capacité de l’agence de développer une vision stratégique pour anticiper les évolutions sécuritaires.  LIRE LA SUITE...

vendredi 16 février 2024

Immigration clandestine: un rapport critique sévèrement le mécanisme d'expulsion ainsi que la coopération avec les Britanniques

 

 


La Cour des Comptes note que que la France peine à développer des dispositifs de coopération opérationnelle avec ses voisins, en particulier avec les Britanniques. Quant à l’éloignement des migrants à expulser, il subit un enchaînement d’obstacles structurels. La Cour indique qu'en moyenne, une journée de rétention s’élève plus de 600 € et une expulsion à plus de  4000 €. LIRE LA SUITE...

jeudi 8 février 2024

Coopération policière à la frontière française : les difficultés s’accumulent

 

 


Suite (et pas fin) du très intéressant du rapport de la Cour des comptes consacré à la politique de lutte contre l’immigration irrégulière.  La Cour s’intéresse à la coopération policière et force est de constater que les problèmes s’accumulent : soutien trop timide apporté par Frontex à la France, sous-investissement de la France dans le fonctionnement de l’agence, unités mixtes frontalières à l’effectif trop modeste, segmentation préjudiciable douanes / police aux frontières, pilotage éclaté à la frontière. LIRE LA SUITE...

jeudi 1 février 2024

Inopérant: la Cour des Comptes étrille le rétablissement par la France des contrôles à ses frontières

 


Coûteux, inefficace, illégal, inéquitable pour les administrations et consommateur en ressources policières. C’est en résumé l’appréciation particulièrement sévère rendue par la Cour des comptes  concernant le rétablissement par la France des contrôles aux confins de l’Hexagone. LIRE LA SUITE...

jeudi 25 janvier 2024

L’Europe veut (va?) (enfin) se doter d’un observatoire de prévention de la criminalité

 


… Tout en demandant aux Etats membres de mettre en place des stratégies nationales de prévention de la criminalité. Ce sont les indications pour le moins ambitieuses des 27 Ministres de l’Intérieur. La raison ? L’aggravation de la menace que fait peser la criminalité organisée. La prévention fafait partie de la palette des réponses déployées. Quant à la création de cet observatoire, il s’agit pour l’UE d’avoir une vision plus précise sur le plan statistique de l’état de la criminalité en Europe. LIRE LA SUITE...


jeudi 18 janvier 2024

Lutte anti-passeurs: une proposition législative prévoit d’étendre la compétence juridictionnelle pour mieux sanctionner les cerveaux des trafics

 

 


Dépoussiérer le droit contre les passeurs de migrants pour le rendre plus efficace. Il est vrai que la tâche est crutiale vu la permanence des flux migratoires vers l’UE. Or, les personnes qui organisent et dirigent les trafic se trouvent hors d’atteinte de la justice européenne. Cette proposition entend remédier à cette situation de vide juridique en étendant la compétence de la justice afin de mieux sanctionner ces cibles dites « de grande valeur ». LIRE LA SUITE...

mercredi 10 janvier 2024

Réforme d'Europol: son 'Centre européen contre le trafic de migrants' se muscle pour faire face à des passeurs toujours plus agressifs

 

 


Toujours plus nombreux, plus audacieux et plus violents. C’est en ces termes que la récente proposition de modifiant le texte instituant Europol décrit les passeurs contre qui elle entend amplifier la répession.  A  cette fin, cette proposition vise à renforcer les compétences de l'office européen de police. Il s’agit notamment de développer son centre anti-passeurs, de créer des groupes spécifiques de travail, de favoriser une mise en réseau des services de police spécialisées dans la lutte enti-passeurs. LIRE LA SUITE...