mercredi 22 avril 2015

D’après le rapport sénatorial sur la lutte contre les filières jihadistes, la France refuse l’idée d’un "service de renseignement européen"


Le Sénat a remis il y a peu un très intéressant (pour ne pas dire passionnant) rapport sur la lutte contre les filières jihadistes. On y découvre notamment que la France refuse l’idée d’un centre européen intégré en matière de renseignement au sein d'Europol ou encore l’absence de véritable collaboration Europol-Eurojust en matière antiterroriste. LIRE LA SUITE...